J

Séminaire pour vétérinaires comme événement virtuel en direct, pour la première fois

Séminaire pour vétérinaires comme événement virtuel en direct, pour la première fois

Après l'annulation du séminaire pour vétérinaires de l'année dernière en raison de la situation de pandémie de COVID-19, il a été possible de créer une solution intéressante et sûre pour tous les participants à l'événement de cette année. Depuis un studio loué spécialement à cet effet, la sixième édition a été diffusée en direct en ligne le 24 novembre 2021. Avec huit intervenants renommés, des sujets intéressants et 54 participants, la première a été un grand succès.

En Allemagne, les vétérinaires spécialisés dans les poissons d'ornement restent peu nombreux. Le séminaire pour vétérinaires, organisé par la société sera en collaboration avec la VDA/DGHT, doit servir à attirer l'attention sur le thème des maladies des poissons d'ornement ainsi que sur leur traitement et à offrir aux vétérinaires intéressés une possibilité de formation continue. Le groupe cible du séminaire est double : d'une part, il s'adresse aux vétérinaires établis qui travaillent avec des animaleries et, d'autre part, aux vétérinaires officiels qui contrôlent les animaleries. Celui-ci est reconnu comme formation continue officielle par la Chambre Fédérale des Vétérinaires et, grâce à son programme toujours très diversifié avec des experts renommés, il est devenu un rendez-vous incontournable dans le calendrier de nombreux vétérinaires.

Pour la diffusion du sixième séminaire pour vétérinaires, une grande partie des intervenants ainsi que l'animateur Dieter Untergasser s'étaient rendus au studio de Cologne. Après un mot de bienvenue du Dr Andreas Franzky, président de l’Association Vétérinaire pour la Protection des Animaux, la première intervenante de la journée a immédiatement commencé par un sujet très sérieux. Prof. Dr Verena Jung-Schroers, vétérinaire spécialisée dans les poissons à la Fondation de l'Ecole Supérieure Vétérinaire de Hanovre, a communiqué des informations sur la mise à mort d'urgence des poissons d'ornement et des invertébrés aquatiques ornementaux. La journée s'est poursuivie avec un exposé sur le thème « Characidés – ce qu'il faut savoir sur un groupe de poissons riche en espèces et en individus dans les animaleries », présenté par le Dr Stefan K. Hetz, conseiller scientifique spécialisé dans les animaux de compagnie et les relations internationales de l'Association Centrale des Entreprises Zoologiques Spécialisées (Zentralverband Zoologischer Fachbetriebe e.V.). Dans la présentation qui a suivi, Frank Schäfer, biologiste diplômé et éditeur d'Aqualog, a expliqué « pourquoi la capture de poissons d'ornement à l'état sauvage est une protection active des espèces », abordant ainsi un sujet très actuel et très discuté. Barbara Masurat, du groupe de travail sur les maladies des poissons de la VDA, a répondu dans son exposé à la question « Formes d'élevage de Carassius auratus – des formes saines avec un comportement conforme ou des formes d’élevage extrêmes ? ». Après la pause de midi, le Prof. Dr Christian E.W. Steinberg de l'Université Humboldt de Berlin a donné des informations sur les substances humiques dissoutes, qui sont certes des substances étrangères, mais qui sont vitales pour les animaux aquatiques. La Dr Christine Schleicher, qui dirige son propre cabinet vétérinaire spécialisé dans les koïs, a expliqué comment aménager les bassins « de façon adaptée aux koïs ». Dr Helmut Wedekind, directeur de l'Institut de la Pêche de Starnberg, a entamé la dernière partie de la conférence avec un exposé intitulé « Channa spp. – biologie et élevage ». Ensuite, La Dr Ines Bolle, vétérinaire spécialisée dans la protection des animaux et les affaires vétérinaires publiques de la Bavière, a présenté les exigences posées à la détention de grandes espèces de poissons dans les animaleries. La série d’interventions a débuté et s'est terminée avec la Prof. Dr Verena Jung-Schroers, qui a terminé par un exposé sur l'application du règlement (UE) 2016/429 relatif aux animaux aquatiques d'ornement.

La traditionnelle excursion du lendemain ayant été annulée cette année, les interventions ont été suivies d'une table ronde au cours de laquelle tous les participants ont pu s'exprimer sur le nouveau règlement (UE) 2019/6 relatif aux médicaments vétérinaires et sa mise en œuvre dans la pratique. Cette année, le séminaire a donc de nouveau proposé une grande diversité de thèmes d'actualité et a également obtenu un écho tout à fait positif en tant qu'événement virtuel en direct.

La planification du septième séminaire vétérinaire a déjà commencé.

Légende de la photo : Le séminaire vétérinaire de cette année a proposé des interventions intéressantes et informatives de (du haut à gauche dans le sens des aiguilles d'une montre) : Dr Ines Bolle (vétérinaire spécialisée dans la protection des animaux et les affaires vétérinaires publiques de la Bavière), Dr Andreas Franzky (président de l’Association Vétérinaire pour la Protection des Animaux (TVT), Dr Stefan K. Hetz (conseiller scientifique spécialisé dans les animaux de compagnie et les relations internationales de l'Association Centrale des Entreprises Zoologiques Spécialisées), Dr Dirk Kleingeld (groupe de travail vétérinaire, autorité régionale de Basse-Saxe pour la protection des consommateurs et la sécurité alimentaire), biologiste diplômé Frank Schäfer (editeur Aqualog), Dr Helmut Wedekind (directeur de l'Institut de la Pêche de Starnberg), Dieter Untergasser (animateur, sera), Prof. Dr Christian E.W. Steinberg (Université Humboldt de Berlin),Dr Christine Schleicher (vétérinaire spécialisée dans les koïs), diplômée de design Barbara Masurat (groupe de travail sur les maladies des poissons, VDA), Prof. Dr Verena Jung-Schroers (vétérinaire spécialisée dans les poissons, Fondation de l'Ecole Supérieure Vétérinaire de Hanovre).

 

 

Recherche d'un revendeur
l